Rejoindre la mèche
Podcast-Rêvesécoféministes-Société-Ecoféminisme
Podcast-Rêvesécoféministes-Société-Ecoféminisme

Tout a commencé avec ce mot inventé: « l’écoféminothek ». C’est un espace imaginaire, hybride, et nomade autour des ouvrages écoféministes et des activistes qui donnent du courage. Elisa Gratias, autrice allemande née sous le communisme en RDA, et Emilie Langlade, journaliste française bercée par les contes et légendes de Bretagne, se retrouvent autour du micro de l’écoféminothek pour questionner la notion de rêves, utopies et visions écoféministes dans un contexte de pandémie et crise climatique. C’est l’amour de la littérature qui les a réunies, c’est donc le point de départ de leur exploration portée par cette citation écoféministe du collectif « Changer le monde » :

« les mots font de la magie: ils changent le tissu du monde. Si une chose est dite, elle est déjà en train de contaminer le réel, ou du moins les esprits ».

Leur intention est de créer un espace où les mots,  écrits, partagés, commencent à former un possible nouveau monde qui sorte des systèmes d’oppression, de domination et de destruction des femmes et de la nature. Toutes les deux proposent un voyage sonore dans le coeur vibrant et jaillissant des cercles de l’écoféminothek, espace sonore où visions, littératures et actions écoféministes s’entremêlent depuis des lieux emblématiques de l’histoire des femmes à Berlin, afin de créer un terreau fertile pour une société européenne plus juste, qui prenne mieux soin du vivant.

Les premiers épisodes de ce podcast (de 35 à 40 minutes chaque épisode) présentent des ouvrages écoféministes, historiques et récents, revisitent des événements de l’histoire féministe de Berlin, ponctués par la parole de penseuses, chercheuses et activistes écoféministes (la philosophe Jeanne Burgart Goutal, la sociologue du Care Garbiele Winker, la politologue Fatima Ouassak, la co-fondatrice du mouvement écoféministe WLOE américain Anna Gyorgy, l’activiste climat Janna Aljets…), et de poèmes créés lors de cercles créatifs autour des rêves et visions, mis en sons et en musique par les artistes Daiana Romero Zambrano et Julio Arcala Fanti.


Podcast-Rêvesécoféministes-Société-Ecoféminisme

Episode 1 – Introduction à l’éveil écoféministe

Quels livres permettent de découvrir et de comprendre ce qu’est l’écoféminisme? Comment la vision intersectionnelle s’imbrique-t-elle dans ce mouvement? Ce premier épisode met en avant la sociologue allemande Maria Mies, la philosophe française Jeanne Burgart Goutal, l’activiste climat allemande Janna Aljets et la fondatrice du Center for Intersectional Justice de Berlin Emilia Roig.
Ecouter l'épisode 1

Livres cités

Ecoféminisme, éditions L’harmattan, de Maria Mies et Vandana Shiva

Être écoféministe, éditions L’échappée, de Jeanne Burgart Goutal
Why we matter, Editions Aufbau Verlag, de Emilia Roig
 

Références

 

CRÉDITS

Cet épisode a été réalisé par Positive Lab , grâce au soutien du Fonds Citoyen Franco-Allemand 

-Écriture et présentation : Elisa Gratias et Emilie Langlade

-Écritures poétiques : Hélène Coron, vous avez également entendu un extrait de « Lettre à notre chère république » de l’autrice Iris Pikita, mise en son par Michel from Neptune

-Musique originale, conception et réalisation sonore : Daiana Romero Zambrano et Julio Arcala Fanti

-Illustration : Lina Augustin, Conception Graphique : Flavia Maria Toso

Podcast-Rêvesécoféministes-Société-Ecoféminisme

Episode 2 – Comment l’histoire écoféministe peut-elle inspirer nos actions présentes et futures?

Quelles ont été les valeurs et motivations profondes des premières écoféministes des années 70 et 80? Comment leurs actions de l’époque peuvent-elles nourrir nos rêves et utopies d’un monde meilleur ? Ce deuxième épisode propose un voyage au cœur de l’histoire de l’écoféminisme à travers les souvenirs de l’activiste et pionnière écoféministe américaine Anna Gyorgy, qui a développé depuis Berlin, dans les années 2000, tout un réseau européen écoféministe autour de l’organisation Women and Life On Earth. Nous plongeons également au cœur d’un livre fondateur de la pensée écoféministe, « La Femme et la Nature » écrit par l’essayiste poète américaine Susan Griffin. Et nous sommes accueillies pour cet épisode dans un lieu emblématique de l’histoire et du féminisme à Berlin, Das feministische Archiv FFBIZ.

Ecouter l'épisode 2

Livres cités  

Woman and Nature, de Susan Griffin. « La Femme et la Nature », édition française publiée en 2021 aux Editions Le Pommier. 

 

Références  

-Livre « No Nukes – Everyone’s guide to nuclear power » de Anna Gyorgy and friends

-Accident nucléaire à Three Mile Island en Pennsylvanie 

-Women’s Pentagon Action

-Women and Life On Earth Organisation

-Manifestions altermondialistes contre l’OMC, Seattle 1999

-Diverse Women for Diversity 

-McPlanet Congress on Globalization

-Zukunftsstiftung Landwirtschaft

-1000 femmes de paix autour du monde

-Planet Diversity

-Women say NO to NATO

-Film « The Economics of Happiness »

 
CRÉDITS

Cet épisode a été réalisé par Positive Lab , grâce au soutien du Fonds Citoyen Franco-Allemand 

-Écriture et présentation : Elisa Gratias & Emilie Langlade

-Écritures poétiques : Sylvaine Charlot et « On being a Weaver » de l’activiste écoféministe Mina Hamilton

-Musique originale, conception et réalisation sonore : Daiana Romero Zambrano et Julio Arcala Fanti

-Illustration : Lina Augustin, Conception Graphique : Flavia Maria Toso

Podcast-Rêvesécoféministes-Société-Ecoféminisme

Episode 3 – « Care Revolution, pour une politique écoféministe en faveur du prendre soin, de la justice sociale et du climat.

Dans ce troisième épisode on rêve d’une CARE REVOLUTION… On parlera de la force des pensées révolutionnaires, et de collectifs de femmes qui ouvrent de nouveaux possibles dans la société. Comment les femmes occupent-elles l’espace militant et politique pour injecter plus d’empathie, d’attention à l’autre et de solidarité dans les rouages de notre système ? Avec Fatima Ouassak, autrice de « La puissance des Mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire », on parlera de justice sociale, d’écologie dans les quartiers populaires, de convergence des luttes pour se mobiliser autour d’un destin commun. On vous emmènera dans un lieu emblématique du féminisme à Berlin et des renversements politiques portées par les femmes, le EWA Frauenzentrum, et on démontera les mécanismes économiques destructeurs pour rêver à une économie solidaire du Care avec la sociologue allemande et activiste Gabriele Winker qui signe « Solidarische Care Ökonomie – revolutionäre Realpolitik für Care und Klima ».

Ecouter l'épisode 3

Livres cités  

« La puissance des Mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » – de Fatima Ouassak aux éditions La Découverte.

« Solidarische Care Ökonomie – revolutionäre Realpolitik für Care und Klima » – aux éditions Transcript – par la sociologue allemande et activiste Gabriele Winker.

 

Références 

-Ersten Weiblicher Aufbruch – appel lancé en décembre 1989 par les femmes d’Allemagne de l’Est

https://lilaoffensive.de/chronologie.html

https://www.ddr89.de/frauen/EWA2.html

-Réseau activiste « Care Revolution » https://care-revolution.org/netzwerk/

CRÉDITS

Cet épisode a été réalisé par Positive Lab , grâce au soutien du Fonds Citoyen Franco-Allemand 

Écriture et présentation : Elisa Gratias & Emilie Langlade

Écritures poétiques : Camille Lebourg et Iris Pikita

Musique originale, conception et réalisation sonore : Daiana Romero Zambrano et Julio Arcala Fanti

Illustration : Lina Augustin, Conception Graphique : Flavia Maria Toso


Le podcast « Rêves écoféministes » a été produit par l’initiative citoyenne franco-allemande Positive Lab Berlin, matrice qui relie l’art, les sciences et la culture, pour générer des initiatives écosystémiques portées par le féminin, ayant un fort impact social, environnemental et économique. Il a obtenu le soutien du Fonds Citoyen Franco-Allemand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *